Email: contact@makerojavagreenagain.org

Make Rojava Green Again

Recent news about the campaign!
10
Oct

Face à la guerre dans le nord de la Syrie, une déclaration de Make Rojava Green Again

La guerre plane au-dessus de nos têtes et, pour la première fois depuis le début de la révolution, nous entendons les bombes tomber sur la ville de Derik. Selon nos amis, la situation est la même dans d’autres villes. Depuis longtemps, l’État turc menace la révolution éco-socialiste qui se déroule au Rojava et leurs menaces sont à présent une réalité. Ce n’est pas une surprise, nous attendions ce jour depuis des mois. Nous sommes prêts à défendre la révolution au Rojava.

La guerre a de multiples visages et ne se limite guère aux aspects militaires. Citons par exemple la guerre écologique que l’État turc mène depuis plusieurs années, brûlant les forêts, bloquant les rivières et polluant les sols. Ils ont tenté de faire échouer la révolution, mais ils ont failli à leur tâche. Aujourd’hui, le Rojava prospère et résiste plus que jamais. Ils ont donc décidé de poursuivre leur guerre par des moyens plus directs. La guerre qui débute aujourd’hui est la continuation de ce que le fascisme turc a entamé il y a bien longtemps. Ils cherchent à contrôler et à dominer tant la société que la nature et ils mettront tout en œuvre pour détruire ce qu’ils ne peuvent pas dominer. Ils attaqueront non seulement la population mais aussi la nature qui l’héberge. Ils utilisent à présent tout l’arsenal d’une armée de l’OTAN avec des avions de guerre, des drones et des tanks pour lancer leurs attaques. Cela nous rappelle que l’industrie de la guerre est un exemple criant de la gangrène au cœur du système dans lequel nous vivons, un système capable de mobiliser d’énormes quantités de ressources pour produire et distribuer des machines de mort et créer un marché énorme nourri par la volonté de tuer.

La révolution au Rojava a débuté il y a plus de 7 ans et, malgré les difficultés et les contradictions, malgré la guerre physique et médiatique, la population du Rojava (ainsi que l’Administration autonome du nord-est de la Syrie) continue d’écrire l’Histoire. L’Histoire de la démocratie, de la libération des femmes et de l’écologie sociale ; l’Histoire de la révolution et de l’internationalisme ; l’Histoire des alternatives face à la mentalité capitaliste moderne et au système État-nation. Afin de construire de telles alternatives, nous explorons les moyens révolutionnaires de se développer en tant que société. Des projets d’éducation et de santé sont en cours de réalisation et sont ouverts à tous. Des coopératives et des projets d’économie communale basés sur l’agriculture et l’élevage sont en cours de développement, le but étant d’offrir aux populations la possibilité d’exploiter leurs terres de manière collective et durable. Des centaines de projets de reboisement, à l’aide d’arbres fruitiers et d’oliviers, contribueront à contrer les effets du changement climatique et de la désertification qui progresse sans pitié.

La lutte contre le patriarcat et en faveur de la libération des femmes est au cœur de la révolution. Elle s’attaque à la plus ancienne forme d’oppression infligée à l’humanité et sur laquelle toutes les autres reposent. Mais la mentalité patriarcale ne concerne pas seulement la domination des femmes par les hommes ou des Hommes par d’autres Hommes, elle concerne également la domination et l’exploitation de la nature par les hommes.

Cette révolution constitue un processus long et approfondi qui s’attèle à découvrir les racines du problème au fond de nos esprits. La révolution au Rojava nous enseigne que, pour changer le monde, nous devons changer notre façon de voir la nature et la société. Les “changements” qui cherchent à perpétuer le capitalisme en lui donnant un “visage moins dangereux” grâce au masque du “capitalisme vert” n’auront qu’une portée superficielle et ne feront que maintenir ce système basé sur la domination et l’exploitation.

La guerre tue les gens et détruit la nature mais elle se heurte aussi à la résistance. La résistance est capable de créer des choses magnifiques comme l’esprit de communauté, d’entraide et de solidarité. Ces valeurs forment la base d’une société révolutionnaire, d’une société politique et éthique capable de s’auto-défendre. Et des milliers de bombes n’arriveront pas à détruire une société révolutionnaire prête à se défendre.

Au nom du comité local « Make Rojava Green de Rojava » du Rojava, nous appelons à la solidarité, à la résistance active et au soutien du public. Nous savons que les mouvements écologistes radicaux sont déjà en lutte et nous adressons également nos salutations et notre soutien à tou.te.s ceux.elles qui sont entré.e.s en résistance. Nous voyons qu’il existe de nombreuses actions motivées par la même volonté et les mêmes rêves que ceux qui nous ont amenés au Rojava pour y mener nos projets d’écologie sociale. C’est pourquoi nous appelons à continuer et à intensifier la résistance au sein de toutes les luttes car, en finalité, toutes les luttes ne font qu’une.

Notre combat est celui de la lutte contre l’oppression et l’exploitation, de la lutte contre le capitalisme, l’État-nation et le patriarcat. Maintenant plus que jamais, nous devons poursuivre la lutte pour un Rojava libre et vert. Parce que sans la défense de la terre, il n’y a pas de place pour la révolution.

09.10.2019 Make Rojava Green Again

Leave a Reply

You are donating to : Make Rojava Green Again

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
Loading...